La vérité sur le coût environnemental du streaming

Le coût environnemental du streaming est un thème à la mode, à juste titre.
Comme souvent, on cherche des comparaisons qui frappent les esprits, mais un peu de rigueur s'impose pour ne pas laisser des énormités se propager.
La réalité est suffisamment parlante pour ne pas avoir besoin d'en rajouter.

20.08.2019

Le thème du coût environnemental du streaming est trop important pour qu’on laisse se propager des énormités. Les vrais chiffres sont assez parlants pour qu’il soit inutile de les exagérer, au risque de fournir des arguments aux sceptiques.

Voici quelques citations remises en perspective.   

 

Lu dans Les Echos : https://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/le-cout-ecologique-faramineux-du-streaming-video-1038436

“Un exemple concret  : une heure de vidéo sur un smartphone équivaut à la consommation d'un réfrigérateur allumé pendant un an.”

Information reprise dans une infographie publiée par Novethic et corrigée depuis :

Le détricotage est à lire dans la réponse rédigée par Frédéric Bordage, du Collectif GreenIT : https://www.greenit.fr/2019/07/22/%ef%bb%bfvideo-en-ligne-quels-impacts-environnementaux/

Le décodage :

  • La consommation moyenne d’un réfrigérateur est de 150KWh, soit 0,054kWh d'énergie primaire par heure
  • Une heure de consultation de vidéo en ligne correspond à une consommation de 0,5 à 4,5 kWh d’énergie primaire selon le terminal et le mode de connexion. Sur un smartphone, on est donc plus près de 0,5KW consommés sur une heure.

Il en résulte...

Une heure de consultation de vidéo en ligne sur un smartphone correspond donc à 11 de consommation d’un réfrigérateur (si l'on ne compte pas l'impact de sa fabrication)!

 

“Côté internaute, le rapport préconise de limiter sa consommation à une heure de streaming vidéo par jour, en regardant des contenus de basse définition. Cela peut s'ajouter aux suggestions de l'Ademe : toujours  préférer le téléchargement au streaming.”

Le décodage :

On ne peut pas dire que le téléchargement doit être préféré au streaming. C'est uniquement vrai dans le cas de la musique où l'on écoute plusieurs fois le même titre. En VOD, on télécharge toujours la meilleure qualité disponible alors qu'en streaming adaptatif on ne charge les données qu'en fonction du débit disponible. Si un contenu téléchargé n’est pas lu intégralement, une lecture en streaming sera plus économe en données diffusées. Le téléchargement n’est donc préférable au streaming que pour des contenus qui seront consultés intégralement et relus plusieurs fois.

 

Lu sur theepochtimes.com

https://fr.theepochtimes.com/emission-de-co2-internet-est-bien-plus-polluant-que-le-transport-aerien-et-croit-de-9-par-an-979941.html

https://fr.theepochtimes.com/lempreinte-ecologique-croissante-dinternet-22490.html

“Netflix (VoD) diffuse plus d’un milliard d’heures de vidéo par mois. Cela impliquerait que Netflix utiliserait plus de 9 milliards de kWh par mois, ce qui est comparable à l’énergie utilisée par environ 1 milliard de foyers américains (sur la même durée).”

Le décodage :

  • Une heure de consultation de vidéo en ligne correspond à une consommation de 0,5 à 4,5 kWh d’énergie primaire selon le terminal et le mode de connexion (pas 9KWh!).
  • Un foyer américain consomme environ 970KWh/mois (pas 9KWh!)
  • 9MdsKWh correspondent à la consommation mensuelle de 9,3M de foyers américains (pas 1 milliard!)

Il en résulte...

1 milliard d’heures de vidéo (ce que diffuse Netflix chaque mois) correspondent donc à la consommation électrique mensuelle de 515 000 à 4,6 Millions de foyers américains.

 

“Regarder une vidéo de 3 Go nécessite autant d’énergie que 1000 ampoules basse consommation allumées pendant une heure.”

“L’énergie que vous utilisez pour une heure de vidéo en streaming est comparable à l’utilisation d’un sèche-cheveux pendant 30 minutes par jour pendant un an, ou au fonctionnement pendant 16 heures d’un climatiseur.”

Le décodage :

  • 1h de vidéo = 3Go
  • Une heure de consultation de vidéo en ligne correspond à une consommation de 0,5 à 4,5 kWh d’énergie primaire selon le terminal et le mode de connexion
  • La puissance moyenne d’un sèche cheveux est de 1800W
  • La puissance moyenne d’un climatiseur est de 3500W
  • 1000 ampoules de 15W allumées pendant une heure = 15KWh
  • L’utilisation d’un sèche-cheveux pendant 30 minutes par jour pendant un an représente une consommation de 328,5KWh
  • Le fonctionnement pendant 16 heures d’un climatiseur représente une consommation de 56KWh

Il en résulte...

  • 1h de vidéo en ligne = 1000 ampoules de 15W allumées pendant 2’ à 18’
  • 1h de vidéo en ligne = entre 17’ et 1h30 d’utilisation d’un sèche cheveux
  • 1h de vidéo en ligne = entre 9’ et 1h17 d’utilisation d’un climatiseur

 

Partager & découvrir

Contactez-nous

Toutes vos questions sont bienvenues

Mediatech SAS
74 route de Sartrouville
78230 Le Pecq
France

(+33) 1 39 12 18 26

 

Acceptez-vous l’utilisation de Cookies destinés à mesurer l'audience de notre site internet ? Oui / Non